Le Bon Samaritain | FAQ
16738
page-template-default,page,page-id-16738,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

FAQ

FAQ

Qu’est-ce que le « Bon Samaritain » ?

Le Bon Samaritain est un service qui permet aux professionnels de l’urgence (Pompiers, SAMU) de localiser et d’alerter des volontaires formés aux gestes de premiers secours en cas d’arrêt cardiaque à proximité afin de porter secours à la victime.

Comment fonctionne l’application ?

Le Bon Samaritain est disponible sur l’application Staying Alive (téléchargeable via AppStore et GooglePlay). Pour s’inscrire il faut remplir un formulaire (nom, prénom, e-mail et numéro de téléphone) et fournir un justificatif d’une formation aux gestes de premier secours.
Par la suite, le Bon Samaritain présent aux alentours d’une victime d’arrêt cardiaque peut être alerté par les services d’urgence afin de se rendre sur place et commencer les gestes de premiers secours avant l’arrivée des secours.
La notification d’alerte est accompagnée d’un message demandant au Bon Samaritain s’il peut, ou non, se rendre sur place.
En plus du « Bon Samaritain » l’application intègre une cartographie gratuite de défibrillateurs.

Qui peut devenir Bon Samaritain ?

Toute personne formée aux gestes de premiers secours et pouvant fournir un justificatif de sa qualification peut devenir Bon Samaritain.

Quels sont les chiffres de l’arrêt cardiaque en France ?

En France, il y a environ 50.000 victimes d’arrêt cardiaque par an (soit environ 130 par jour), dont on ne sauve qu’à peine 10%.
Dans plus de 70% des cas l’arrêt cardiaque survient devant un témoin. Au-delà de 4 minutes, la victime perd 10% de chance de survie par minute écoulée.

Pourquoi devenir Bon Samaritain ?

Un arrêt cardiaque peut survenir à domicile, dans un lieu public ou sur le lieu de travail. Il ne faut pas hésiter mais oser intervenir, votre rôle est essentiel. Une minute gagnée, c’est 10% de chance de survie en plus !

Qu’est-ce qu’un arrêt cardiaque ?

Egalement appelé mort subite de l’adulte ou arrêt cardiorespiratoire, l’arrêt cardiaque se manifeste par une perte de connaissance brutale avec disparition du pouls causé par l’incapacité soudaine du cœur à propulser le sang vers le cerveau et vers le reste du corps.

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

Le défibrillateur est un dispositif médical utilisé pour administrer un choc électrique à la victime. Le choc électrique permet de remettre à zéro le circuit électrique du cœur, le réinitialiser en vue de rétablir le rythme normal.

Sur quels supports marche l’application ?

L’application est disponible gratuitement sur IPhone et Android via AppStore et Google Play.

A quoi ressemble une notification en cas d’alerte ?

La notification émet un son distinct des autres messages/alertes. Elle est ainsi facile à reconnaitre.

L’application et le téléphone portable doivent-ils être allumés pour nous alerter ? Si le portable est en veille/le son est coupé ?

Il n’est pas nécessaire que l’application Staying Alive soit lancée pour être alerté.

Le téléphone doit être allumé et la géolocalisation activée afin de pouvoir recevoir une alerte

Dans quel rayon autour de l’incident sommes-nous alertés par l’application ?

Le rayon d’alerte dépend de la zone (urbaine ou rurale) et du choix de l’opérateur (Pompiers / SAMU). Le rayon moyen est de 250 à 500 m.

Une connexion internet est-elle toujours requise ?

Oui il faut une connexion internet ou wifi afin de pouvoir être alerté.

Que se passe-t-il si nous ne pouvons pas venir ?

L’opérateur sera notifié de notre empêchement et essaiera d’alerter un autre Bon Samaritain présent aux alentours.
Dans tous les cas les moyens de secours professionnels sont envoyés

Avons-nous une part de responsabilité ? Quelle est la législation mise en œuvre ?

D’après un document officiel du Ministère de l’Intérieur : « Le délit de non-assistance à personne en danger ne paraît pas susceptible d’être retenu à l’encontre des ‘Bons Samaritains’ ». Il n’y a pas donc pas de poursuites à l’égard des « Bons Samaritains » dans les cas où il ne pourrait pas intervenir où que la victime décéderait avant l’arrivée des secours.

Je ne souhaite plus être inscrit comme Bon Samaritain, comment me désinscrire ?

Il suffit d’aller sur l’application Staying Alive, d’accéder à son compte Bon Samaritain et de cliquer sur « Supprimer mon compte ».

Que se passe-t-il si je réponds que je peux agir mais que j’arrive trop tard ?

Le Bon Samaritain n’a aucune obligation de résultat et ne remplace à aucun moment les secours professionnels. Il représente un « plus » dans le meilleur des cas.

Qui peut me déclencher ?

L’opérateur (SAMU ou Pompier) déclenche les Bons Samaritains.

Suis-je déclenchable si l’application n’est pas lancée, n’est pas en tâche de fond ?

Oui, même si l’application n’est pas en tâche de fond, vous serez déclenché. Par contre,il ne faut pas supprimer l’application sinon vous ne serez pas déclenché.

Quels sont les territoires concernés ?

Le service du Bon Samaritain est déployé dans les départements du 75, 92, 93, 94, 47 et 70.

Le déploiement sera-t-il étendu à toute la France ? Au reste du monde ?

Notre ambition est de s’étendre à d’autres départements ainsi qu’à d’autres pays afin d’améliorer la prise en charge des victimes d’arrêt cardiaque et de sauver un maximum de vies.

Comment signaler un nouveau défibrillateur ?

Il faut se rendre sur l’application Staying Alive, la cartographie s’affichera alors puis il faudra cliquer sur « signaler un défibrillateur ».

Comment ajouter une photo du défibrillateur ?

Il faut cliquer sur « signaler un défibrillateur » et le logo « photo » apparaitra automatiquement.

Comment signaler une erreur sur un défibrillateur (défibrillateur mal placé, adresse inexacte…)?

Il faut cliquer sur « signaler un défibrillateur » puis faites « suite » et en commentaire précisez le problème.

Comment utiliser un défibrillateur ?

Tout d’abord, il faut ouvrir le défibrillateur et suivre les instructions vocales. Collez ensuite les électrodes : une sous la clavicule et l’autre sous le sein gauche. Connectez le câble. Une fois connecté, le défibrillateur indique qu’il réalise une analyse du rythme cardiaque et qu’il ne faut pas toucher la victime. Cette analyse dure quelques secondes. Il est important de ne pas toucher la victime pour ne pas perturber l’analyse.

Ensuite, il existe deux possibilités :

  •  Choc recommandé : l’appareil choque ou propose de choquer (suivant qu’il est entièrement automatique ou semi-automatique) ; il faut alors appuyer sur le bouton qui clignote. Surtout ne pas toucher la victime.
  •  Choc non recommandé : il faut alors reprendre le massage cardiaque.
Peut-on modifier un défibrillateur existant ?

Oui

Peut-on accéder à la carte de défibrillateurs sans connexion Internet ?

Non, une connexion internet est requise.

Quelle est la répartition des Bons Samaritains ?