22/04/2021 Paul

Céline, Bon Samaritain témoigne

Céline, 24 ans, jeune enseignante d’éducation physique et sportive à Toulouse, est intervenue suite à son déclenchement via l’application Staying Alive dans la Haute-Garonne à Ramonville-Saint-Agne. Elle témoigne :

« J’ai fait la connaissance de l’application Staying Alive grâce à l’émission télévisée « Ça commence aujourd’hui », sur laquelle je suis tombée par hasard. Ayant moi-même suivi la formation PSC1 dans le cadre d’un bénévolat d’encadrement au rugby à XIII, j’ai été profondément touchée par l’objectif de cette application. Je me suis alors inscrite sur Staying Alive il y a deux ans environ.

Le 6 octobre 2020, alors que je préparais mes cours pour mon premier remplacement, j’ai été coupée par une sonnerie inhabituelle, que je ne connaissais pas. J’ai tourné la tête vers mon téléphone où j’ai vu une notification de « Staying Alive ». Elle m’alertait d’un arrêt cardiaque près de chez moi. J’ai ouvert l’application dans laquelle on me demandait si je pouvais intervenir. Il y avait deux possibilités : « oui » ou « non ». Il ne m’a donc fallu que très peu de temps pour choisir « oui ». Quoi de plus important que porter secours à quelqu’un en arrêt cardiaque ? À ce moment-là, j’ai eu cette force intérieure qui m’a guidé dans ce choix et dans les actions qui ont suivies.

J’ai couru dans la rue voisine, j’ai sonné et après l’aval de l’habitante je suis entrée. En parallèle, une multitude de questions tournaient dans ma tête probablement en lien direct avec mes appréhensions : Qui ? Comment m’y prendre (alors que je connaissais bien la théorie) ? Est-ce les bons choix ? Est-ce que je fais « bien » ? Qu’est-ce que ça fait de voir quelqu’un dans cet état ?

Une fois dans la maison, j’ai appelé les pompiers qui m’ont guidé dans les actions à suivre. Ils sont arrivés très rapidement pour prendre le relais. De mon côté, j’ai répondu aux questions d’un des pompiers : nom, prénom, adresse, numéro de téléphone et la raison de ma présence. Je me suis présentée et j’ai présenté l’application Staying Alive. Je suis rentrée chez moi avec une fierté : être intervenue, avoir pu apporter mon aide avec les moyens dont je disposais. Résultat positif ou négatif, j’avais réalisé ma mission. Une heure après, les pompiers m’ont appelé pour me remercier pour de mon intervention.

Si une alerte se déclenche de nouveau, j’interviendrai avec cette même détermination, encore et encore. L’idée de ne rien faire ou de ne rien pouvoir faire m’insupporte. C’est pourquoi, j’invite chacun d’entre nous à faire ce geste citoyen de formation pour agir et sauver ! De plus, je continue à rendre l’application Staying Alive visible par les réseaux sociaux et par mon témoignage. Devenez-vous aussi Bon Samaritain, pour multiplier les chances de vie ! »

Retrouvez les autres témoignages de Bons Samaritains