07/04/2022 Paul DARDEL

Philippe Loiselet : notre partenariat donne du sens

Philippe Loiselet, dirigeant de Loiselet & Daigremont 

Loiselet & Daigremont est un groupe familial de services immobiliers. Nous avons célébré en 2021 le 70ème anniversaire de l’entreprise qui a été créée par mon arrière-grand-père.

Le groupe compte plus de 300 collaborateurs pour un chiffre d’affaires qui dépasse les 35 millions d’euros.

L’ADN de notre entreprise repose sur quelques notions fortes, auxquelles je suis viscéralement attaché.

La première, c’est qu’un salarié heureux a plus de chances de faire un client satisfait qu’un salarié qui ne l’est pas. Nous faisons notre maximum pour que nos collaborateurs aient plaisir à venir travailler tous les jours pour délivrer à leurs clients le meilleur service possible.

Ma deuxième conviction est qu’il faut se différencier de ses concurrents pour réussir. Pour cela, il est indispensable d’innover en permanence et de proposer des services que les autres ne mettent pas encore à disposition. Bien souvent, nos idées sont reprises par la profession, signe qu’elles sont bonnes !

Ma troisième conviction est que la fidélisation des clients passe obligatoirement par la prise en compte et la mise en œuvre de leurs attentes, avec le meilleur niveau de qualité possible. C’est tout l’enjeu de l’assurance qualité, qui permet de viser à la satisfaction objective des attentes des clients.

Tout cela contribue à maintenir des relations longues avec ses équipes et ses clients. Nous sommes fiers d’un turn-over situé autour de 5 %, aussi bien pour les collaborateurs que pour les clients.

Au-delà des relations traditionnelles entre prestataire et clients, nous tenons à avoir des actions citoyennes, qui mobilisent les équipes sur des idées généreuses. C’est ainsi que nous avons été à l’origine de la création de la première école de gardiens d’immeubles, que nous sommes engagés dans des projets significatifs en matière d’environnement dans le logement (rénovation énergétique, recyclage des piles et des ampoules dans les immeubles).

La création de l’association Les Défibrill’Acteurs, qui milite pour l’installation de défibrillateurs cardiaques dans les immeubles d’habitation a le même objectif d’une action citoyenne qui mobilise collaborateurs et clients autour d’une idée simple et généreuse.

Comment valorisez-vous le partenariat avec le Bon Samaritain au sein de votre communication interne ?

Nous ne cherchons pas vraiment à valoriser ce partenariat. Notre but était simplement d’étendre l’action des Défibrill’Acteurs et d’associer encore plus nos clients. La gravité de nombreux accidents cardiaques pourrait être atténuée en installant un maximum de défibrillateurs et en faisant en sorte qu’une chaîne de secours solidaire s’instaure dans les immeubles dont nous avons la charge.

Plus il y aura d’appareils installés, plus il y aura de personnes qui deviendront « Bon Samaritain », plus nous aurons rempli notre mission.

De quelle manière impliquez-vous vos équipes dans ce partenariat ?

En les incitant à proposer systématiquement l’installation de défibrillateurs dans les immeubles non encore équipés et en leur demandant d’expliquer à leurs clients l’intérêt qu’ils ont à rejoindre la chaîne de secours mise en place par le Bon Samaritain et l’application collaborative Staying Alive.

Prétendre que c’est une chose facile relèverait du mensonge ou de l’illusion. C’est au contraire assez difficile, car cela vient en plus des activités quotidiennes des équipes. Mais tout le monde reconnaît que cette action permet d’entretenir une relation bien meilleure avec les clients que sur les sujets de discussion habituels…

Une politique de recrutement du Bon Samaritain a-t-elle été mise en place au sein de votre société ?

Nous avons sensibilité les équipes lors d’un événement interne l’année dernière. Et nous avons largement communiqué auprès de nos clients représentant plus de 100 000 logements. Nous reconduirons prochainement la démarche, cela fait partie de nos projets pour les mois à venir.

Avez-vous mis en place le référencement de vos DAE sur l’application Staying Alive ?

Nous avons initié le référencement de nos défibrillateurs sur l’application et poursuivons nos actions pour favoriser le développement du réseau Staying Alive.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à soutenir le Bon Samaritain ?

Comme je l’ai indiqué, je crois que les actions généreuses à caractère citoyen améliorent la cohésion des équipes, fédèrent autour de valeurs fortes et donnent du sens à leur travail. Nous devons aller au-delà de notre mission de base, sans pour autant créer du travail supplémentaire. Une telle action doit relever de l’engagement individuel, de l’adhésion personnelle, plus que de l’obligation. C’est la raison pour laquelle les collaborateurs n’ont pas d’objectifs chiffrés ni d’obligation en la matière. Ceux qui s’engagent le font avec leur bonne volonté, et cela est plus efficace que ceux qui obéissent à un ordre ou se sentent obligés, sous la contrainte.